Pôle de croissance(s)

Favoriser un développement économique, équilibré et durable de l’estuaire de la Seine, en assurant notamment la promotion et le développement de l’écologie industrielle.

GROUPE DE TRAVAIL DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Co-Présidents
Jean-Claude WEISS, Président Caux Seine Agglo
François AUBEY, Président Agglo Lisieux Normandie

Les data, créatrices de valeur économique

OBJECTIF/AMBITION

Impulser une réelle stratégie en matière de données à l’échelle de l’estuaire de la Seine

Les 8 intercommunalités réunies dans le Pôle métropolitain se sont engagées dès 2017 dans une démarche ambitieuse d’ouverture des données publiques. La mise à disposition des données publiques doit, à terme, permettre à différents
acteurs (institutionnels, entreprises, scientifiques, développeurs, étudiants…) de créer les conditions propices au développement des activités existantes ou à l’émergence de nouvelles activités économiques.

 

ACTIONS

La mise en ligne de la plateforme open data de l’estuaire

La plateforme data.estuairedelaseine.fr a été mise en ligne fin janvier 2018.
Plus de 300 jeux de données ont été libérés par 15 partenaires : intercommunalités du Pôle métropolitain, Haropa – Port du Havre, Université du Havre, CCI Seine estuaire, Maison de l’estuaire…
La plateforme a été présentée dans le cadre des GeoDataDays, événement national de référence de la géographie numérique, en juillet 2018 au Havre.

Faire vivre la plateforme open data

Le Pôle a organisé, avec le soutien de l’AURH, son premier hackathon sur la thématique du tourisme, qui s’est déroulé en mars 2019. L’objectif est de réitérer ce type d’opérations permettant de donner de la visibilité
à la plateforme et de faciliter l’intégration de nouveaux jeux de données.

De novembre 209 à juin 2020, le Pôle métropolitain de l’estuaire de la Seine et ses partenaires présentent l’open data à leurs différents publics. Qu’est-ce que l’open data ? A quoi cela sert-il ? Qui peut l’utiliser ?
La première étape de l’Open Data Tour s’est déroulée lors de la Semaine du numérique de Caux Seine agglo, le 23 novembre 2019 à l’abbaye de Gruchet-le-Valasse.

 

LE TRAITEMENT DES DÉCHETS À L’ÉCHELLE DE L’ESTUAIRE

OBJECTIF/AMBITION

Coordonner et améliorer la valorisation et le traitement des déchets à l’échelle de l’estuaire

L’enjeu est d’anticiper les changements et les nouvelles contraintes réglementaires qui vont toucher le secteur des déchets dans les prochaines années.

 

ACTION

Étude Déchets : lancement et mise en oeuvre
Sur la base de l’état des lieux des modes de gestion des déchets ménagers et assimilés dans le périmètre de l’estuaire de la Seine, il s’agit :
• d’identifier les filières et acteurs potentiels pour l’évolution à vision 10 ans de la gestion des déchets ;
• de déterminer les scenarii possibles pour la collecte, le traitement et la valorisation des déchets à l’échelle de l’estuaire ;
• selon le scénario retenu, de définir les conditions techniques, économiques et juridiques de sa mise en oeuvre.

 

L’ÉMERGENCE D’UNE FILIÈRE MISCANTHUS

OBJECTIF/AMBITION

Engagé dans l’économie circulaire et notamment l’écologie industrielle, le Pôle métropolitain accompagne l’association Niomis G3 afin de favoriser l’émergence d’une filière autour du miscanthus.

 

ACTION

L’enjeu de la démarche est d’implanter du miscanthus, plante résistante, non invasive et qui peut être plantée sur des terres marginales (sols pollués, bassins de captage, emprises d’infrastructures…) à l’échelle de deux territoires pilotes de l’estuaire.
Ce matériau est d’ores et déjà utilisé dans la construction (bloc béton miscanthus) mais également dans les composites automobiles et cosmétiques.