Pôle de croissance(s)

Favoriser un développement économique, équilibré et durable de l’estuaire de la Seine.

« Partager les bonnes pratiques pour faire face aux enjeux communs »

GROUPE DE TRAVAIL DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Co-Présidents

Virginie CAROLO-LUTROT, Maire de Port-Jérôme-sur-Seine, Présidente de la Communauté d’Agglomération Caux Seine Agglo.

François AUBEY, Maire de Mézidon Vallée d’Auge, Président de la Communauté d’Agglomération Lisieux Normandie.

LE TRAITEMENT DES DÉCHETS À L’ÉCHELLE DE L’ESTUAIRE


OBJECTIF/AMBITION

Animer la stratégie de gestion des déchets à l’échelle de l’estuaire. Issu du schéma d’orientations stratégiques élaboré en 2019, le plan d’actions se déploie sur différents axes prioritaires.

 

ACTIONS

Poursuivre les actions collectives

Cinq intercommunalités membres du Pôle se sont engagées dans une démarche originale et innovante dans le cadre du groupe de travail « Gestion des déchets » : lancer un groupement de consultation commun pour la reprise du papier issu de la collecte sélective. Outre
la massification des volumes, qui a permis des conditions économiques plus favorables, l’enjeu pour les territoires était de peser davantage ensemble dans la négociation avec les prestataires.

Exemplaire dans sa méthode, et favorable à chacun des territoires, cette démarche va se poursuivre et être dupliquée sur d’autres filières.

Le Pôle métropolitain joue là son rôle d’animateur, d’initiateur et de fédérateur des projets collectifs.

 

Consolider l’observation et la connaissance des déchets à l’échelle de l’estuaire

L’AURH a produit, à la demande du Pôle, un observatoire, outil de collecte de données sur les déchets produits dans l’estuaire de la Seine. Il est évolutif et s’enrichit afin de suivre et de répondre aux évolutions de la réglementation en matière de déchets.

Véritable tableau de bord, il permet de produire, pour chaque intercommunalité du Pôle et à l’échelle du territoire estuarien, un ensemble de cartes, de jeux de données communs et de fiches analytiques qui recensent, centralisent et suivent annuellement la production des déchets (volumes, flux, typologie, coûts…) et leur valorisation (recyclage, valorisation énergétique, valorisation organique…).

Cet outil permet d’évaluer, de comparer et de mettre en exergue les points de convergence entre les intercommunalités du Pôle, et de déterminer des actions collectives pertinentes à engager.

L’objectif de cette action est de donner aux élus du Pôle un outil d’aide à la décision sur les stratégies collectives à mettre en œuvre.

 

LES TIERS-LIEUX, LEVIERS D’ATTRACTIVITÉ ET ACCÉLÉRATEURS DES TRANSITIONS


OBJECTIF/AMBITION

Contribuer à renforcer la dynamique des tiers-lieux

 

ACTION

La première rencontre des tiers-lieux de l’estuaire de la Seine

Suite à l’état des lieux et aux entretiens menés auprès des tiers-lieux, existants et en projet, le Pôle métropolitain a organisé la 1re rencontre des tiers-lieux dans l’estuaire de la Seine en avril 2022.

Cet évènement, qui a réuni une centaine d’acteurs, responsables de tiers-lieux, porteurs de projets, élus et collaborateurs des intercommunalités et partenaires, a permis d’échanger sur le rôle des tiers-lieux dans les dynamiques de territoires et mis en exergue le besoin d’actions et de coordination des projets à l’échelle estuarienne.

L’évènement a été ouvert par le président du Pôle, Édouard Philippe, et par le président de France Tiers-Lieux, Patrick Levy-Waitz. Celui-ci a exposé les fondamentaux issus du rapport Tiers-lieux, nos territoires en action, les enjeux, les perspectives, et témoigné de la richesse générée par « les dynamiques de tiers-lieux dans les territoires ».

Cette rencontre a favorisé l’interconnaissance des acteurs et a été l’opportunité d’un partage de connaissances et d’expériences. Les participants ont bénéficié d’une présentation exhaustive de quatre tiers-lieux estuariens, ruraux et urbains,
impliqués sur des thématiques éclectiques et complémentaires :

  • la transition écologique et citoyenne, et l’économie positive (Le Hangar Zéro) ;
  • le coworking et l’innovation numérique en interaction avec les entreprises locales (#SiliconValasse) ;
  • les utilisations novatrices des ressources naturelles et la coopération d’entreprises innovantes (Ecopya) ;
  • l’entrepreneuriat, le coworking, l’innovation et les missions locales (La Filature des Possibles).

Le Pôle métropolitain va poursuivre son action en associant les tiers-lieux et les territoires sur des thèmes transverses tels que la transition écologique, les nouvelles formes de travail ou de tourisme, les liens intergénérationnels…

 

>> Consultez la page dédiée pour en savoir plus sur l’événement

 

 

Suite à la première rencontre des tiers lieux qui s’est déroulée en avril 2022 au Havre, le Pôle métropolitain publie une carte interactive des tiers-lieux présents sur son territoire.

 

Pour consulter la carte en plein écran et optimiser l’ergonomie, cliquez ici.


 

LES DATA, FACTEURS D’ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE


OBJECTIF/AMBITION

Poursuivre l’intégration et la valorisation des données à l’échelle de l’estuaire de la Seine.

 

ACTIONS

Disposer d’un socle commun solide

Le Pôle métropolitain s’est inscrit très tôt dans une démarche de partage de l’information et de transparence de l’action publique.

Pour renforcer la cohérence et la pertinence de la plateforme, deux axes sont portés : l’harmonisation des bases d’adresses locales dans l’estuaire de la Seine et la co-exploitation du répertoire des établissements Sirene. Pour réaliser cet objectif, une nomenclature commune a été élaborée pour chacune des bases et l’ensemble du territoire devrait être couvert.

>> Consultez la plateforme data.estuairedelaseine.fr

 

Mettre les données au service des projets communs du Pôle

À l’image de l’observatoire des déchets, un travail de collecte des données a été mené sur le sujet de l’électromobilité dans l’estuaire de la Seine. Des données ont été recueillies, telles que le nombre et les lieux d’implantation des bornes de recharge, les puissances des bornes, les coûts et temps de recharge, les différents types d’opérateurs… Ce travail, traduit sous forme de cartes et de représentations graphiques, a servi de socle pour l’étude Projet Destination Electrique – PMES.

Un second axe a fait l’objet de collecte de données : les tiers-lieux de l’estuaire de la Seine. L’inventaire des tiers-lieux existants et en projet, leur répartition sur le territoire, les typologies et le nombre de services proposés… a permis la production de cartes et de représentations graphiques éclairantes sur la dynamique des tiers-lieux estuariens qui ont été partagées lors de la 1re rencontre des tiers-lieux dans l’estuaire de la Seine en avril 2022.

 

 

ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE TERRITORIALE

Enjeu de coopération historique pour le Pôle métropolitain, il se concrétise depuis 2020 à l’échelle de la Vallée de la Seine dans le cadre du CPIER et de la démarche Territoires d’industrie. Sous l’égide de la Région Normandie, le projet rassemble le Pôle métropolitain, 4 intercommunalités (CU Le Havre Seine Métropole, CA Caux Seine Agglo, Rouen Métropole et CA Seine Eure) et les groupements d’industriels Synerzip et Incase avec l’objectif d’identifier les synergies qui pourraient être mises en place. En 2021, les filières à approfondir ont été sélectionnées : biodéchets, plastiques, bois, déchets du BTP, rejets de chaleur, papiers/cartons.

 

> Découvrez l’ensemble des actions menées en 2021 et 2022 par le Pôle métropolitain dans le rapport annuel